Cours de
Licence d'histoire.
Accès direct aux ressources de licence d'histoire

Cours sur la guerre d'Algérie

Cours complet, 24 pages ( 120Ko). « La proximité des côtes languedociennes et provençales, l'importance des intérêts français, la présence d'une importante colonie (près d'un million de personnes d'origine chrétienne ou juive, et de statut civil français pour environ 8 millions et demi de musulmans en 1954), ont habitué à considérer l'Algérie comme indissolublement liée à l'avenir de la Métropole. Cette satisfaction n'est pas de mise. Elle oublie la violence et les difficultés d'une conquête vieille de moins d'un siècle [...] » télécharger

Complément d'information: initiation à l'histoire romaine (L1)

Dossier de 6 pages ( 50Ko). « La société romaine du Haut-Empire fut une société à la fois d’ordres et de classes : la place d’un homme était définie par l’État (critères juridiques) et par l’argent (critère économique). De ce fait, les couches sociales n’étaient pas parfaitement horizontales ; des courants verticaux traversaient la pyramide sociale. L’appartenance au sénat dépendait de trois conditions : il fallait posséder des biens valant au moins 1000000 de sesterces (ce qui représentait deux ou trois grands domaines), répondre à des critères d’honorabilité [...] » télécharger

Complément d'information: initiation à l'histoire des relations internationales à l'époque moderne

Dossier de 16 pages ( 70Ko). Parce que le XVIIème siècle fut un temps de guerres, ce fut aussi celui d'intenses négociations dans l'ensemble de l'Europe. Ce cours les retrace, les détaille et explique les principes qui sont entrés en jeu. Extrait: « Les États étant pour la plupart des monarchies héréditaires, les décisions en matière internationale étaient prises au nom du souverain. Elles étaient élaborées par les princes, lorsqu'ils en avaient la volonté et les capacités, avec l'aide d' un nombre restreint de ministres et de conseillers car le secret faisait partie du jeu diplomatique. Par-là, ces ministres avaient un rôle prépondérant : en Espagne, le favori ou valido l'emportait sur le Conseil d'État, ainsi le duc de Lerma sous Philippe III, ou Olivarès sous Philippe IV. » télécharger

Complément d'information: le Haut-Empire romain de 68 à 161 (L3)

Dossier de 9 pages ( 60Ko). « Ce fut une sorte d’apogée, d’équilibre presque parfait. Dans le domaine religieux, les cultes traditionnels furent à l’honneur, mais des innovations sont attestées. La triade capitoline ne fut pas négligée, pas plus que les autres dieux de la tradition romaine (Mars, notamment). Le culte impérial ne fut pas pratiqué avec excès. Une limite : Faustine fut proclamée diua dès 141 ; être veuf d’une divinité n’était pas sans intérêt, politiquement. Les cultes orientaux gardèrent leur statut ; l’empereur lui-même en pratiqua quelques-uns. Cybèle connut une grande diffusion, notamment en Gaule, mais elle avait été introduite à Rome et "naturalisée" dès la fin de la deuxième guerre punique. » télécharger


Cours sur les fouilles archéologiques

Cours divisé en 2 parties de 20 et 22 pages ( 3Mo). Ce cours présente les méthodes et techniques des 2 types de fouille (stratigraphique et horizontale), étapes par étapes, tout en mentionnant les contraintes qui se présentent et les choix qu'il faut alors faire. Les règles de sondage et d'échantillonage sont aussi expliquées. Télécharger: partie 1 et partie 2