Développement personnel
Retour au sommaire développement personnel

Résumé du livre L'éveil des consciences de Frédéric Delavier


Je vous propose une courte liste des meilleures feuilles de l'ouvrage de Frédéric Delavier intitulé "L'éveil des consciences - Comprendre les secrets du monde pour devenir un homme libre". Un livre à la portée assez vaste qui aborde entre autres les relations homme-femme, l'argent ou la philosophie.

- L'homme a externalisé sa digestion, comme il externalise sa mémoire et sa vitesse de réflexion grâce aux ordinateurs.

- La beauté est liée à la vie et ce qui la favorise, la laideur à ce qui s'éloigne de la vie et sa fonctionnalité (on pourrait simplifier en affirmant que la beauté, c'est donc la santé).

- La vitesse de réflexion n'est pas toujours en rapport avec sa profondeur.

- La grandeur d'un esprit n'est pas de tout savoir, mais d'être capable de trouver là où les autres ne font que chercher.

- Qui se connaît maîtrise son animalité et devient un homme libre.

- Passer par-delà sa programmation génétique et son éducation pour agir en toute conscience est de loin la chose la plus dure qu'un homme puisse réaliser dans sa vie, mais c'est seulement ainsi qu'il pourra enfin devenir un homme libre.

- L'homme stupide est dans la certitude et l'opposition, l'homme intelligent est dans le dialogue et l'interrogation.

- L'homme qui agit, bâtit et conquiert ne se perd pas en critiques et jugements, qui sont bien souvent l'apanage des esclaves, des lâches et des faibles.

- On bâtit sa vie comme on bâtit son corps : quand on ne travaille pas assez, on ne construit rien, quand on travaille trop on le détruit.

- Toute action entreprise vers un but que nous nous sommes fixé modifie notre perception du but.

- La stabilité est en fait la mort et la vie ne s'épanouit que dans l'instabilité, poussant à la quête de la stabilité. C'est seulement dans ce mouvement généré par le déséquilibre que nous sommes vivants.


- Un homme heureux est un homme qui désire uniquement ce qu'il peut acquérir et réaliser et qui s'en donne les moyens par l'action.

- Ceux qui critiquent n'ont souvent pas assez d'énergie pour bâtir. Faute d'être capable d'améliorer le monde par l'action, on essaye de le détruire par la parole.

- La femme possède un trait que l'on nomme "impersonnalité adaptative" : elle est capable de s'adapter aux conditions de vie de son conjoint.

- La réussite génère souvent la haine, car elle devient, pour bien des hommes qui ne la vivent pas, le miroir de leurs échecs.

- Les esclaves espèrent la reconnaissance, tandis que l'homme libre est dans l'action ; il sait ce qu'il vaut et agit sans se soucier du jugement des autres.

- La beauté correspond à la fertilité, la jeunesse, l'utile et le fonctionnel.

- Il suffit, pour comprendre le monde, d'étudier les échanges énergétiques - tout le reste en découle.

- L'argent est de la calorie symboliquement compressée dans de la monnaie.

- La volonté de puissance est le désir profond présent en tout être de prendre, d'accumuler et de conserver la calorie et l'énergie.

- Dépendance affective masculine à la femme et dépendance énergétique féminine à l'homme ont soudé les couples dans le but d'optimiser la survie de petits à croissance lente.

- L'homme ne doit rien attendre de la femme : ni amour, ni reconnaissance. Pour ce qui est de l'amour : c'est votre maman qui vous l'a donné et vous n'en recevrez plus d'autre, alors cessez d'espérer !

- Si les femmes couchent parfois pour réussir, les hommes quant à eux réussissent souvent pour coucher.

- L'abruti qui passe à l'action a plus de chance de réussir que l'homme intelligent qui n'a pas l'énergie d'agir.

- Le mal qu'on fait aux autres, on le fait à soi-même.

- Les milieux à cycles "abondance-manque" (feast and famine en anglais) sont ceux qui ont généré ce qu'on appelle les grandes civilisations.

- Toute pratique, même la plus apparemment stupide, dangereuse ou cruelle, qui se conserve plusieurs générations est obligatoirement positive pour le groupe.

- L'homme meurt pour sa patrie, la femme pour ses enfants.

- Pour devenir riche, il faut aller chercher un maximum d'énergie en en dépensant proportionnellement un minimum.

- Il ne faut retenir que l'information utile, celle permettant d'améliorer sa quête calorique et reproductive.

- Il faut tendre vers un but, mais ne pas oublier que l'essentiel est le chemin.

- Les religions sont un système codifié de comportements pour faciliter la vie commune et de croyances pour apaiser les angoisses existentielles des individus.